Le Salon Découvertes en Vallée du Rhône fête ses dix ans. Pour Inter Rhône, l’ambition est de proposer aux professionnels du secteur vin un panorama de toute la richesse viticole de la Vallée du Rhône.
Virginie CHARLIER, directrice marketing et communication d’Inter Rhône, nous en dit plus.

Les salons du vin ont tendance à se multiplier. Quelle est la place de Découvertes en Vallée du Rhône (DVR) ?
Découvertes en Vallée du Rhône est un salon itinérant qui suit le cours du Rhône, d’Ampuis à Avignon. C’est le rendez-vous incontournable des professionnels pour les AOC rhodaniennes. Son originalité tient au fait que ce sont les visiteurs professionnels qui vont à la rencontre des terroirs et non l’inverse. Quatre haltes sont proposées aux 2 500 visiteurs qui viennent à la rencontre de 600 vignerons et négociants. Ces derniers présentent près de 4 000 vins, dont 1 000 sont proposés à la dégustation. Ce sont des salons-dégustations à taille humaine et cette proximité permet des échanges directs, propices aux affaires.

Les visiteurs étrangers sont nombreux ?
Cela représente 40 % de nos visiteurs. Ce qui est intéressant, c’est que si nous accueillons chaque année des fidèles, le visitorat se renouvelle de près d’un tiers chaque année. Les vignobles rhodaniens continuent de séduire aux quatre coins du monde. Cette année, nous attendons près de 2 500 visiteurs, venus de plus de 40 pays et quelque 150 journalistes issus de 16 nationalités différentes. Grossistes, importateurs, négociants, acteurs de la grande distribution, professionnels de l’hôtellerie et de la restauration seront au rendez-vous.

Quels sont les points forts de cette 10e édition ?
A la fois vitrine nationale et tremplin pour l’exportation, le salon DVR se tient dans un cadre de travail exceptionnel. Ampuis, Tain, Mauves puis les fabuleux décors du Palais des Papes abriteront pendant quatre jours 600 vignerons. L’occasion de lever le voile sur les qualités du millésime 2018.
Nous inaugurerons une nouvelle plateforme web de rendez-vous BtoB pour faciliter les échanges. Autre nouveauté, un rendez-vous spécialement dédié aux côtes-du-rhône-villages aura lieu le mercredi 17 avril de 18 à 19 heures sur la place du Palais des Papes, pour mettre en lumière cette mosaïque de terroirs lors d’une dégustation conviviale.

Que diriez-vous à un professionnel pour le convaincre de venir à DVR ?
C’est une opportunité unique de s’immerger pendant quatre jours au cœur des vignobles et d’aller à la rencontre des vigneronnes et vignerons, des caves, des négociants, des acteurs de nos terroirs. Mais aussi de visiter des lieux emblématiques et de déguster des cuvées représentatives de chacune de nos appellations. Découvertes en Vallée du Rhône, c’est aussi l’occasion d’échanger, de questionner, d’apprendre et de comprendre à travers des master class et des soirées off présentant la diversité et la richesse des appellations du vignoble de la Vallée du Rhône.

Comment se portent les vins de la Vallée du Rhône sur les marchés français et étranger ? Existe-t-il des différences entre les appellations ? Quel est le travail du salon sur l’image de ces vins ?
Sur le marché français, dans un contexte de consommation à la baisse, les AOC rhodaniennes résistent mieux que d’autres. En GMS, malgré une légère inflexion en volume des rouges en 2018, on note une belle progression des blancs (+14 % en volume) et des rosés (+3 % en volume. Et sur les réseaux plus sélectifs comme les CHR, nous pouvons nous vanter d’être la région viticole la plus représentée, avec 76 % des établissements qui proposent au moins une référence des vignobles de la Vallée du Rhône. Avec un tiers du volume commercialisé à l’export, les vignobles de la Vallée du Rhône maintiennent cette tendance à la valorisation en 2018, portée notamment par les marchés Grand Export. Les Etats-Unis représentent 25 % du chiffre d’affaires de l’export avec une croissance entre janvier et décembre 2018 de 6 %. La Chine, qui ne représente encore que 7 % de la valeur total de l’export, enregistre à nouveau une croissance de 12 %. Quant aux pays voisins, aidés par la proximité et une bonne communication, ils sont toujours des débouchés importants, de l’ordre de 60 % des volumes exportés.

Découvertes en Vallée du Rhône est une occasion unique pour l’ensemble des opérateurs de développer et d’entretenir leurs relations d’affaires dans un cadre qui met le collectif à l’honneur à travers le prisme des AOC. C’est la fierté d’une filière régionale viticole qui accueille le monde entier.

* source : panel IRI-GMS

Salon Découvertes en Vallée du Rhône, du 15 au 18 avril 2019
INSCRIVEZ-VOUS ICI

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.